Logo

Logo
Conseil de gestion durable du Lac Saint-Jean
Projet d’acquisition de connaissances sur les poissons fourrages littoraux

Les poissons fourrages regroupent plusieurs espèces de petite taille et les jeunes stades d’espèces de plus grande taille. Leur rôle est fondamental dans les écosystèmes aquatiques puisqu’ils servent de proies aux poissons prédateurs, qui sont généralement ciblés par la pêche sportive. Dans le contexte du lac Saint-Jean, il s’agit des petits poissons qui nourrissent le doré jaune, la ouananiche, le grand brochet, la lotte et la perchaude. L’écologie du principal poisson fourrage pélagique du lac Saint-Jean, l’éperlan arc-en-ciel, est maintenant bien connue, tout comme sa relation particulière avec la ouananiche (Fortin et al. 2009). Cependant, très peu de connaissances sont disponibles sur les poissons fourrages littoraux.

Par conséquent, les intervenants du milieu regroupés au sein du Conseil de gestion durable du lac Saint-Jean ont convenu de réaliser un projet d’acquisition de connaissances sur les poissons fourrages littoraux du lac Saint-Jean, en partenariat avec Rio Tinto.

Objectifs

Le principal objectif du projet est de mesurer les variations interannuelles de l’abondance des populations de poissons fourrages littoraux du lac Saint-Jean. Plus spécifiquement, le projet permettra de :
– Calculer un indice d’abondance des poissons fourrages et le comparer avec les données des études antérieures;
– Établir, avec le temps, si l’indice d’abondance des populations de poissons fourrages est stable, en hausse ou en baisse;
– Examiner si les variations de l’indice d’abondance des poissons fourrages peuvent être reliées à certaines variables environnementales, comme par exemple le niveau du lac ou la somme annuelle des degrés-jours de croissance.

La réalisation de ce projet permettra d’acquérir des connaissances sur plusieurs espèces de poissons fourrages fréquentant la zone littorale du lac Saint-Jean, dont l’éperlan arc-en-ciel (Osmerus mordax), le méné émeraude (Notropis atherinoides), le méné à tache noire (Notropis hudsonius), le naseux des rapides (Rhinichthys cataractae), la ouitouche (Semotilus corporalis), les catostomidés juvéniles (0+; meunier rouge et meunier noir; Catostomus sp.), l’omisco (Percopsis omiscomaycus), le fouille-roche zébré (Percina caprodes) et la perchaude juvénile (0+; Perca flavescens).

Poissons fourrages littoraux